Le pêcheur et le pompier gersois

Valentin, Mathieu, Simon et Luca (CE2)

Il y a bien longtemps vivait à Lombez un pauvre pêcheur. Tous les jours, il partait sur la Save, jetait ses filets, mais ne ramenait chez lui que de maigres poissons… quand il en ramenait.
Il rêvait de changer de vie.
“Ah, si seulement je pouvais être gendarme ! “
À ce moment apparut le pompier gersois, un bon génie bien connu à Lombez, qui lui dit :
“Ton vœux sera exaucé, tu seras gendarme.”
Et le pêcheur commença à courir après les voleurs.

Mais cela ne lui suffisait pas, il rêvait aussi d’aider les gens.
“Ah, si seulement je pouvais être pompier !”
À ce moment apparut le pompier gersois qui lui dit :
“Bonne idée, ton vœux sera exaucé, tu seras pompier.”
Et le pêcheur vola au secours des habitants de Lombez.

Mais cela ne lui suffisait pas, il rêvait aussi de diriger une équipe.
“Ah, si seulement je pouvais être directeur !”
À ce moment apparut le pompier gersois qui lui dit :
“Ton vœux sera exaucé, tu seras directeur.”
Et le pêcheur se mit à commander.

Mais cela ne lui suffisait pas, il rêvait aussi d’être très riche.
“Ah, si seulement je pouvais être millionnaire !”
À ce moment apparut le pompier gersois qui lui dit :
“Ton vœux sera exaucé, tu seras millionnaire !”
Et le pêcheur eut beaucoup d’argent.

Mais cela ne lui suffisait pas, il rêvait aussi de rajeunir.
“Ah, si seulement je pouvais être un enfant !”
À ce moment apparut le pompier gersois qui lui dit :
“Ton vœux sera exaucé, tu redeviendras un enfant.”
Et le pêcheur eut huit ans.Valentin

Mais, comme tout enfant, il rêvait de savoir raconter des histoires.
“Ah, si je pouvais devenir écrivain !”
À ce moment apparut le pompier gersois qui lui dit :
“Ton vœux sera exaucé, tu seras écrivain.”
Et le pêcheur devint écrivain. Il écrivit l’histoire d’un pauvre pêcheur qui ne ramenait chez lui que de pauvres poissons… quand il en ramenait. Et, dans son histoire, il ne parla ni de sirène ni de sardine, car il ne savait pas que ça existait : pêcheur gersois, il n’avait jamais vu la mer !

 

Retour haut de page